Suche
  • La rédaction

START Aime - « Elles font des métiers d’homme » - Portrait d’Alexandra Bréhier

Aktualisiert: Jan 28

Il y a des histoires qui vous bouleversent. Des rencontres qui vous renversent… et des personnes qui vous marquent par la force, le courage et la détermination dont elles font preuve. Alexandra Bréhier est de celles-ci…

L'HISTOIRE D'ALEXANDRA c’est celle d’une petite fille née un mois et demi trop tôt, ce qui dans les années 70 était compliqué.

Une arrivée au monde comme une entrée sur le ring avant un combat de boxe, sport qu’elle pratique d’ailleurs depuis la fac. Le combat elle le mène dès sa plus tendre enfance pour jouer avec ses frères, « j’étais un vrai garçon manqué et je me bagarrais beaucoup avec eux et avec les copains », mais aussi pour s’imposer dans une vie où on ne cesse de lui répéter qu’elle ne pourra pas faire ce qu’elle veut.


Elle nous raconte : « Toute ma vie, on m’a dit que je ne pourrais pas faire telle ou telle chose. On m’a dit que je ne pourrais pas grandir, que je ne dépasserai pas 1.42m, je mesure 1.50m. On m’a dit qu’avec mon mètre cinquante justement, je ne pourrais jamais faire de la boxe. On m’a dit que je n’aurais pas mon bac et que je n’irais pas en hypokhâgne. On m’a dit que je ne pourrais pas accoucher par voie basse. On m’a dit que je ne pourrais pas lever les bras au-dessus de ma tête après mon cancer du sein. On m’a dit que je ne pourrais pas faire la Spartan Race. On m’a dit que je ne pourrais pas créer ma startup dans la blockchain… Et vous savez quoi ? J’ai fait tout ça ! ».


Il faut dire qu’Alexandra est comme ça, ne lui dites surtout pas qu’elle ne peut pas faire quelque chose, elle, convaincue que chaque personne est un talent et que le talent n’a aucune limite sinon celles qu’on se fixe. C’est cette idée notamment qui a poussé cette juriste d’affaires de formation à fonder TalentCoin en mai 2018 et à investir son concept de troc de compétences et l’utilisation de technologies contestées pour augmenter l’humain et son impact.

Les freins sont une caractéristiques très féminines

Au fil de son parcours, Alexandra a su faire sauter les freins qui l’empêchaient d’avancer pour atteindre ses objectifs. Des freins qu’elle dit être une caractéristique très féminine,


On dit toujours que ce sont les hommes qui nous mettent des freins, mais nous les femmes, nous les acceptons, pire, nous participons à la création de ceux-ci. On ne s’autorise pas à oser ou à aller là où on ne vous attend pas.

S’autoriser à oser… C’est donc ça la clef…

Mais il a fallu du temps et quelques épreuves à Alexandra pour réaliser qu’elle seule était maîtresse de son destin.

« Il y a 10 ans, je pensais naïvement que le travail bien fait, la qualité, l’investissement sans faille, ça se voyait… et ça se récompensait. En fait, pas du tout, il faut aller se servir. Je convoitais un poste pour lequel je semblais être une évidence mais je me suis aperçue que je n’étais pas du tout dans la cartographie du champ des possibles des candidats pour ma direction. Pas par manque de compétences mais parce que je n’avais jamais réellement exprimé mon souhait de prendre ces responsabilités.

De la même manière, je faisais mon travail en pleine autonomie, sans bruit et avec efficacité, estime des collègues, sans revendications, alors pour ma direction, j’étais très bien où j’étais et il ne m’en fallait pas plus. J’ai appris à ce moment-là que si on ne lève pas la main, on ne nous voit pas. Si on ne dit rien, on n’est pas entendu et il ne se passe rien. C’était un verrou énorme.

Les mots de Ghandi « Soyez le changement que vous voulez voir dans ce monde » ont alors fait sens. » Agir pour bouger les lignes. Une pathologie, comme chance de recomposer sa vie En 2013, quelques semaines avant ses 40 ans, Alexandra apprend qu’un cancer du sein à un stade très avancé (IV/V) la détruit de l’intérieur. Non opérable dans l’immédiat il y a urgence à déclencher les protocoles pour espérer l’opérer à temps et stopper la progression osseuse, les médecins, pessimistes, lui donnent peu de temps, « 7 ans après, je suis ici pour vous parler » (grand sourire).

Travailleuse acharnée, sportive accomplie, maman de deux jeunes enfants à l’époque et femme déterminée à ne pas perdre cette guerre, Alexandra continue de faire du sport et travaille avant, pendant et après ses séances de chimiothérapie faisant sourire les médecins et infirmières, lorsqu’elle arrive portable aux oreilles et ordinateur sous le bras. Ses collègues et amis de l’époque s’en étonnent lorsqu’ils savent. Des échappatoires nécessaires pour celle que rien n’arrête et qui a pris cette drôle d’habitude de faire des pompes à chaque fois qu’elle stresse, comme ce jour-là juste avant son opération « bien que l’on m’ait toujours dit que les filles ne faisaient pas de (vraies) pompes. » nous dit-elle en riant.


De ses batailles, Alexandra a réalisé que « si tu te bats pas, personne ne le fera pour toi, mais si tu te bats fort, tout le monde le fera avec toi ».

Curieuse, Alexandra puise sa force dans les épreuves qu’elle a vécues comme des opportunités d’apprentissage constant, évidemment et aussi dans les connaissances dont elle s’abreuve chaque jour.

Livres, rencontres, expériences, elle a besoin de comprendre les situations et les personnes.


Et lorsqu’on l’interroge sur la peur, elle répond simplement « bien sûr que j’ai peur, souvent, mais la peur comme la colère sont un signe d’alarme, tout l’enjeu est de savoir ce qu’on fait de cette alarme. Est-ce qu’on la laisse nous tétaniser ? Ou est-ce qu’on s’en sert pour la transformer en une initiative positive, créatrice et inspirante pour surmonter les obstacles ? Quelle que soit cette peur » dans la vie comme dans l’entrepreneuriat. Son grand-père, l’appelait sa petite tanagra lui a-t-on dit, du nom de ces petites statuettes grecques en terre cuite dans lesquelles on avait coutume de cacher joyaux et objets précieux. Je comprends désormais pourquoi…

A propos de Talent Coin

Une communauté, une plateforme intelligente de prédiction des compétences offrant des approches alternatives de sourcing et de partage des effectifs, pour utiliser les talents rares qui conviennent le mieux à d'étonnante mission en temps réel et bien plus encore.


Pour en savoir plus visitez le site Talent Coin

129 Ansichten0 Kommentare

Aktuelle Beiträge

Alle ansehen

KONTAKT

arrow&v

Hier finden Sie unsere Datenschutzbestimmungen

ZEITSCHRIFTEN

Copyright 2020 Riviera Press

COMPAGNONS NOIR.jpg
logo%20Marque%20bleu_edited.jpg
  • Linkedin Riviera Press
  • YouTube Riviera Press