Suche
  • La rédaction

START Guide - La Tech pour les nuls : Le Cloud.

Interview Christian Trotobas : « Aujourd'hui, les avantages du cloud sont tels que l'environnement classique, c'est devenu le cloud lui-même ».

D’abord, pouvez-vous nous dire quelques mots sur vous ?

Je suis un architecte informatique orienté produit. Je me suis intéressé aux déploiements de services à grande échelle sur l'internet depuis près de 25 ans. Cela m'a amené à designer des plateformes d'enchères en ligne en 1996, de e-commerce (premier déploiement E.Leclerc en 1998), de calculs statistiques massifs pour le secteur financier (Banque Centrale du Luxembourg en 2002), des loteries massives (China Lottery Online en 2004) avec Apple et Oracle, du reporting de fonds (Société Générale en 2007), et ensuite la gestion de dossiers patients pour des hôpitaux psychiatriques, le déploiement de services de streaming vidéo dans une dizaine de pays, et aussi la gestion des données de sport pour de grands groupes de médias dont Canal+.

Aujourd’hui, je suis plus  « produit » qu’architecte, et si j'ai beaucoup voyagé depuis 20 ans, j'apprécie de télétravailler, proche de ma famille et de mon potager ! Les dernières évolutions liées au cloud sont très excitantes !


Justement, qu’est-ce que le Cloud exactement ?

Le concept de cloud trouve ses racines très loin dans l'histoire de l'informatique, jusqu'aux années 60, avec la notion de Remote Job Entries ! Le terme lui-même est plus récent, mais date déjà de presque 30 ans ! Évidemment, tout a énormément évolué depuis : le cloud, tel qu'on l'entend aujourd'hui, se confond un peu avec la notion d'internet, c'est-à-dire la possibilité d'accéder à des services aussi divers qu'une messagerie email, un streaming vidéo, un stockage de fichiers, un service de collaboration, etc.

En entreprise, la notion est plus spécifique, tout en étant étonnamment plus proche de la vision originale : partage de ressources de calcul, capacités de stockage quasi illimitée, administration très simplifiée du réseau et des serveurs, le tout avec un coût de démarrage très faible comparé à un environnement traditionnel, où une entreprise irait acheter ses propres serveurs, son stockage, ses routeurs, etc.

Aujourd'hui, les avantages du cloud sont tels que l'environnement classique, c'est devenu le cloud lui-même. Acheter des serveurs, cela se fait encore, mais dans des situations très spécifiques. La norme de facto, c'est le cloud, et il n'y a aucun signe d'inversion de cette tendance.


A qui s’adresse cette technologie ?

La version grand public du cloud est déjà consommée, consciemment ou pas, par des myriades d'utilisateurs : moteurs de recherche à la Google, messagerie à la iCloud, partage de fichiers à la Dropbox, e-commerce à la Amazon, et la plupart des applications sur nos smartphones ne fonctionnent que parce qu'elles se connectent à des services déployées sur le cloud. Côté entreprise, toute organisation qui a besoin d'héberger des services demandeurs de capacités de réseau, de calcul, de stockage, est candidate à utiliser le cloud. Avec des avantages notables.


Parlez- nous de ses avantages ? 

Le triptyque de base réseau / calcul / stockage trouve naturellement sa place en entreprise. Avec quelques avantages inédits, qui ont propulsé l'adoption du cloud :

- Capacités on-demand : que ce soit un besoin de traitement, de déploiement d'applications d'entreprise, de stockage, de distribution, le cloud est par essence capable d'adapter l'allocation des ressources en fonction des besoins. Plus besoin de planifier longtemps à l'avance de coûteux investissements pour absorber un futur (voire hypothétique) pic de charge, par exemple en période de fin d'année pour un site de e-commerce : il suffit de configurer "son" cloud pour qu'il s'adapte automatiquement au nombre de clients, pratiquement instantanément.

- Ce mode de fonctionnement a un avantage décisif : le coût, car on ne paye que ce qu'on utilise, que ce soit en matériel, en réseau, et en administration.

- Avec un corollaire très puissant dans un monde "startup-isé" : le coût pour lancer un nouveau service pour tester une innovation auprès du public devient quasiment négligeable.


Si ça marche, le cloud pourra fournir à des clients de plus en plus nombreux ; si ça ne marche pas, on efface tout et on recommence !

- Un autre avantage régulièrement sous-estimé, c'est que les sociétés qui administrent des clouds pour le compte d'entreprises, mettent un soin particulier à tenir leurs ressources à jour, avec les dernières versions, et tous les correctifs connus liés à la sécurité. Le cloud est donc souvent mieux sécurisé que les serveurs traditionnels.

- Le cloud est également très versatile : à quelques clics de distance, se trouvent tous les services imaginables pour une entreprise : plus de calcul ? Clic ! Plus de stockage ? Clic ! Une centaine de nouveaux serveurs déjà configurés pour telle application ? Clic ! On a l'impression qu'il n'y a aucune limite !


Il en a pourtant quelques-unes, non ?

Oui, comme tout système complexe, le cloud a ses limites, mais il faut reconnaitre que dans ses incarnations modernes, elles sont relativement faibles.


Parmi les principaux points à surveiller :

- d'un point de vue légal, il faut vérifier que les conditions de vente du cloud que l'on souhaite utiliser, sont compatibles avec les lois et règlements du ou des pays dans lesquels on va opérer, et aussi en fonction du secteur d'activité. Certains clouds ont ainsi des versions spécialement certifiés pour les données personnelles de santé, d'autres pour la Recherche, etc.

Dans certains pays, un fournisseur de cloud ne peut pas refuser de communiquer les données qu'il héberge sur requête du gouvernement, par exemple aux USA, sans parler des cas de contrôle par des pays peu scrupuleux des libertés publiques.

- autre point, l'augmentation automatique des capacités de calculs ou de stockage peut avoir des coûts surprenants, et il est important de bien maitriser les mécanismes de scalabilité.

-  au niveau fiabilité, les clouds majeurs sont extrêmement fiables, en fait, bien souvent plus fiables que leurs équivalents traditionnels. Néanmoins, le monitoring de ses services sur le cloud est un must qu'il serait risqué de négliger. 

- si la fiabilité, les règlementations ou la confidentialité se révèlent être un problème sérieux dans un cas précis, il existe des parades qui permettent quand même de bénéficier des avantages du cloud.


La grande question sur le Cloud concerne la sécurité de celui-ci, comment sécuriser les données que l'on met dans le cloud ?

Tout dépend de son secteur d'activité et de ses contraintes. Dans le monde médical, il existe des certifications pour l'hébergement de données personnelles de santé, et il faut contracter avec un cloud certifié.

S'il s'agit de Recherche ou de confidentialité stratégique, un cloud hébergé dans le pays d'origine peut faire tout son sens, car on part du principe qu'il respectera mieux les réglementations nationales.

Quelle que soit la solution retenue, dès lors que la sécurité des données est cruciale, il faut investir dans une démarche explicite de sécurisation en se rapprochant d'une entreprise de services spécialisés, comme on devrait d'ailleurs le faire pour un hébergement traditionnel. Le cloud est beaucoup mieux sécurisé qu'on ne le ressent à la lecture de retentissantes failles qui amènent à la diffusion de données personnelles, mais la cause est en plus souvent une négligence coupable que le cloud lui-même ; néanmoins, une sécurité efficace est adaptée à son contexte, et il ne faut pas se rapprocher d'un professionnel.


En quoi est-ce une nécessité pour une entreprise ?

Tout dépend des cas particuliers. Pour généraliser, si l'on dit qu'une entreprise a besoin d'innover tout en maitrisant ses coûts d'infrastructure, et se laissant la possibilité de passer d'un simple test offert à quelques clients, à un déploiement à l'échelle d'un pays ou d'un continent, sans réinventer la roue à chaque fois, alors le cloud est complètement incontournable.


A qui s’adresser en cas de besoin ?

Le cloud et son fonctionnement sont déjà intégrés par la plupart des sociétés de services. Recherchez en priorité des sociétés qui peuvent démontrer une expérience, si ce n'est une expertise, dans son domaine d'activité.

Le cloud est une notion générique, mais rien ne remplace l'expérience qui fait gagner des temps et des ressources, et surtout, qui ouvre des perspectives à grande échelle !
17 Ansichten0 Kommentare

Aktuelle Beiträge

Alle ansehen

KONTAKT

arrow&v

Hier finden Sie unsere Datenschutzbestimmungen

ZEITSCHRIFTEN

Copyright 2020 Riviera Press

COMPAGNONS NOIR.jpg
logo%20Marque%20bleu_edited.jpg
  • Linkedin Riviera Press
  • YouTube Riviera Press